top of page

Tout savoir sur l’immobilier d’entreprise

Dernière mise à jour : 7 juin 2023

Dans le secteur de l’immobilier, le marché de l’immobilier d’entreprise, ou immobilier tertiaire, est assez dynamique et en constante évolution ces dernières années. Cela est notamment dû à la forte demande des startups, PME et organisationsyll

qui cherchent à s’implanter dans des zones économiques attractives comme en région Parisienne. Mais qu’entend-on par immobilier d’entreprise et quelles sont les spécificités de ce marché ? Éléments de réponse dans la suite de cet article.


immobilier d'entreprise tertiaire différence

Qu’est-ce que l’immobilier d’entreprise ?


L’immobilier d’entreprise, encore connu sous le nom d’immobilier tertiaire, est la part de marché de l’immobilier relatif à l’achat, la vente et la location de biens à usage professionnel. Cela concerne donc les différentes transactions de :

  • locaux commerciaux ;

  • de bureaux ;

  • d’entrepôts ;

  • d’usines ;

  • de terrains industriels ;

  • de centres commerciaux ;

  • ou encore de centres de recherche et développement.

On distingue donc dans l’immobilier tertiaire de 2 sous-secteurs, selon le type d’immeuble impliqué dans les transactions. Il s’agit des baux à caractère professionnel ou libéral et des baux à visées commerciales.


Qu’est-ce que l’immobilier tertiaire ?

Comme expliqué plus haut, il n'y a aucune différence avec l'immobilier d'entreprise, c'est la même chose ! Le secteur tertiaire comprend également l'immobilier d'enseignement (pour les écoles, universités) et les ERP.


Les spécificités du marché de l’immobilier pour les entreprises


L’immobilier tertiaire est caractérisé par une grande variété de biens immobiliers. Cela signifie que les acheteurs potentiels ont un large choix en matière de localisation, de superficie, de style, de qualité et de prix.


Il s’agit également d’un marché très compétitif. Les entreprises doivent donc être en mesure de proposer des offres compétitives pour attirer les acheteurs et les locataires potentiels.


Tendances de l’offre et de la demande


Comme nous avons déjà eu à le souligner en début d’article, le marché de l’immobilier d’entreprise connaît une forte croissance ces dernières années. Cela s’explique en grande partie par la croissance de l’économie mondiale et le développement du secteur tertiaire. La zone de Paris est particulièrement recherchée, comme nous l'avons également constaté en tant que chasseur d'appartement.


De nombreuses entreprises cherchent aujourd’hui des locaux bien situés, confortables et à un prix abordable. Les grands centres urbains, les villes universitaires et les zones industrielles sont également très prisés des acheteurs et des locataires potentiels.


Cependant, il faut noter que le Covid, avec l’avènement du travail hybride (le télétravail), a impacté le marché. En effet, le montant global des investissements en immobilier d’entreprise a connu une baisse de 35 % par rapport à la même période en 2022. C’est le constat fait par ImmoStat (Groupement d’intérêt économique réunissant les quatre principaux conseils en immobilier d’entreprise) dans son récent rapport.


Réglementation de l’immobilier d’entreprise


En France, l’immobilier d’entreprise en France est soumis à une réglementation stricte. Il existe un cadre juridique spécifique qui régit les transactions immobilières, les baux commerciaux, les contrats de location et les obligations des locataires et des propriétaires.


Parmi les textes qui encadrent ce secteur, on peut principalement :

  • le texte de décret du 28 août 2007 qui en définit les contours légaux ;

  • la loi ALUR ;

  • et l’article L 112-1 du Code de consommation.

Il faut savoir par exemple que les annonces de ventes ou de location dans l’immobilier d’entreprise doivent spécifier clairement :

  • le prix de vente ou de location ;

  • les honoraires du broker immobilier ou de l’agence immobilière ;

  • la part des honoraires à la charge de l’acquéreur ;

  • la personne qui doit s’acquitter des honoraires.

Les propriétaires sont également tenus de respecter les normes de sécurité, de santé et de développement durable. Cela inclut notamment l’installation de systèmes de sécurité, la conservation des documents importants et la mise en place de mesures de protection contre les risques sanitaires et environnementaux.


Ajoutons pour finir que le gouvernement a, depuis plusieurs années, pris des mesures pour favoriser l’immobilier tertiaire. Les règles régissant les aides dans ce secteur stipulent donc que le montant de l’aide octroyée ne peut dépasser :

  • 20 % pour les moyennes entreprises ;

  • et 30 % pour les petites entreprises dans les secteurs d’aides à l’investissement des PME.

Et lorsque l’aide dépasse 200 000 euros sur une durée de 3 ans, les taux varient sensiblement, passant respectivement à 7,5 % et 15 %.


Coûts liés à l’immobilier d’entreprise


Les coûts liés à l’immobilier d’entreprise peuvent varier considérablement en fonction de la localisation, de la taille, de l’état, de la qualité et de la durée du contrat de location ou d’achat.


Même si l’acquisition ou la location de biens peut représenter un investissement important dans ce secteur, elle présente de nombreux avantages, notamment en matière de productivité, de sécurité et de confort.


Vous avez un projet d’achat, de vente ou de location de biens immobiliers professionnels ? N’hésitez pas à confier votre projet à un broker immobilier ou une agence immobilière qui saura vous accompagner tout au long du processus.

Comentários


bottom of page