• Eric Martin

Comment évaluer les travaux avant d’acheter ?

Au moment de proposer une offre d’achat, beaucoup font l’erreur de ne considérer que le prix de vente de l’appartement. Ne tombez pas dans ce piège, et pensez aux éventuelles dépenses supplémentaires. Si le logement présente encore quelques défauts, vous aurez besoin de débourser les frais des travaux de rénovation. Existe-t-il un moyen d’avoir une estimation assez précise du montant ?


1. Commencez les estimations le plus tôt possible.


Comme on le dit si bien souvent : le plus tôt sera le mieux. C’est d’autant plus véridique lorsqu’on parle d’estimer les travaux de rénovation de son futur appartement. Non seulement cela vous permet de connaitre si le prix total du logement rentre dans votre budget, mais également, de préparer un prêt immobilier.


Vous pourrez par exemple profiter de la visite ou de la contre-visite immobilière pour commencer l’estimation. Sinon, pendant la période de rétractation de 10 jours après la signature du compromis, ce n’est pas encore trop tard. Parfois, les devis ou le document de diagnostics immobiliers ne vous parviennent qu’à ce moment.


2. Déterminez la nature des travaux.


En fonction des types de travaux, les coûts varient également. Certains d’entre eux sont effectivement légers, et donc moins chers (notamment les travaux de rafraichissement). Par contre, les rénovations en question sont plus coûteuses (partielles, complètes et lourdes).


Ensuite, établissez une liste de tous les travaux à faire. Pour être sûr de ne rien oublier, catégorisez les travaux par pièce, par complexité, etc. Cela facilitera votre calcul. Vous pouvez également utiliser les outils d’estimation en ligne.


3. Demandez de l’aide à des professionnels.


Une fois que vous avez une première idée du montant, pourquoi ne pas demander l’avis d’un professionnel ? C’est vrai qu’on n’est mieux servi que par soi-même, mais dans notre cas, il faut une évaluation de prix assez précise. L’intervention d’un artisan certifié ou d'un professionnel habilité à la maitrise d’oeuvre serait alors nécessaire.


Leurs calculs sont plus fiables. Ils ne se limitent pas à une simple estimation. Ils font une vraie analyse, laquelle est basée sur une étude de faisabilité des travaux, des besoins de l’habitation…


Seulement, comment trouver un professionnel fiable ? Il suffit de demander à votre chasseur immobilier. Comme il côtoie le monde de l’immobilier quotidiennement, il a certainement un vaste réseau de professionnels.


4. Établissez des conditions suspensives.


Les estimations et devis mettent parfois du temps à vous parvenir. Cela ne doit pas être une raison pour freiner votre offre d’achat ou retarder la signature du compromis de vente. Maximisez plutôt vos chances d’acquérir l’appartement de vos rêves en accélérant la transaction, et en établissant des conditions suspensives. La présence d’un notaire est requise pendant la rédaction de ce document.


Il s’agit en effet d’une clause qui permet d’annuler une transaction immobilière en toute légalité, en cas d’imprévus. Si l’une des conditions qui y figurent n’est pas respectée, la vente est tout simplement annulée. La clause qui nous intéresse ici est le coût de travaux à prévoir. Si jamais le montant dans le devis est supérieur à la somme fixée dans les conditions, vous êtes libre de ne pas acheter l'appartement.


16 vues0 commentaire