• Eric Martin

Faut-il négocier le prix d'un bien à Paris ?

Avec votre chasseur immobilier, vous avez déniché un appartement qui correspond parfaitement à vos attentes ! Vous ne voulez pas le laisser filer, car vous avez passé de nombreuses heures à le chercher. Seulement, son prix est encore trop élevé par rapport à votre budget. Est-ce qu'une négociation peut se faire ? Cet article vous aidera à savoir quand il faut négocier le prix d’un bien à Paris et quand il ne faut pas le faire.


Quand faut-il négocier?


Le prix de vente est surestimé.

Si vous pensez que le prix de vente du bien est trop élevé, confirmez que c'est bien le cas avant de négocier. Il existe actuellement plusieurs sites qui ont un outil d'estimation immobilière intégrée. Vous pouvez utiliser plusieurs d'entre eux dans le but de voir si les prix concordent plus ou moins avec celui proposé par le vendeur.


Vérifier les prix des autres biens immobiliers du même type, dans le même arrondissement, vous serait aussi utile avant de prendre une décision. Dans le cas où ceux-ci présentent une très grande différence avec le prix de vente de l'appartement, vous pouvez négocier sans plus attendre.


Le bien immobilier est sur le marché depuis trop longtemps.

Un bien mis en vente depuis plusieurs mois (plus de 6 mois par exemple), ne présage pas bon augure. Cela signifie que :


  • Soit, il est trop cher.

  • Soit, il présente des défauts.


Dans les 2 cas, c'est un signe que vous devez négocier le prix. La vérification de ce délai est parfois très simple. Peut-être que vous avez tout simplement vu l'annonce depuis plusieurs mois, sur différents sites web. Dans d'autres cas, c'est un peu compliqué. Il va falloir avoir recours aux outils de suivi d'historique d'annonces immobilières.


Le logement présente des défauts.

Les imperfections indiquées dans l'annonce de vente (ou celles que vous aurez remarqué lors d'une visite) peuvent vous servir d'arguments pour la négociation. Il peut s'agir de :


  • Une localisation non optimale, peut-être près d'un chemin de fer ou un appartement qui est difficilement desservi.

  • Une faible luminosité à l’intérieur des pièces.

  • L'absence d'un ascenseur dans un appartement à plusieurs étages.


Il va falloir faire des dépenses supplémentaires pour remédier à ces défauts.


Quand ne faut-il pas négocier?


Avec un bien immobilier qui est :

  • vendu à son juste prix

  • mis en vente récemment

  • sans défaut

vous n'êtes pas obligé de négocier. Le vendeur (ou son représentant) a décidé de ne fixer aucune marge de négociation dans le but d'écourter le délai de vente. D’autant plus que c’est le prix réel d'acquisition qui compte, et non le pourcentage de baisse qu'on aurait pu obtenir.


Comment mener à bien une négociation ?


La clé d'une bonne négociation, c'est la préparation. Il faut avoir des arguments solides à présenter au vendeur, par exemple, en avançant des chiffres et des sources fiables. Le mieux serait également de négocier en face à face, et non par téléphone. Si jamais vous n'êtes pas disponible le moment venu, faire appel à un chasseur d'appartement à Paris vous sera d'une grande aide. Non seulement il peut négocier à votre place, mais comme il connaît le marché très bien, il avancera des arguments irréfutables au vendeur.


34 vues0 commentaire