Estimation d'un bien immobilier, quelles sont les erreurs à éviter ?

Tout un travail se cache derrière la mise en vente d’un bien immobilier, y compris : l’estimation immobilière. Puisque la réussite d’une vente immobilière repose en grande partie sur cette étape, quelles sont les clés d’une estimation immobilière réussie ? Quelles erreurs sont à éviter ? Découvrez 4 pièges dans cet article.

1. Estimer un bien immobilier au hasard.

Estimer le prix d’un appartement au hasard vous induit en erreur :

  • Soit vous sous-estimez votre bien.

  • Soit vous le surestimez.

Dans les 2 cas, vous perdez à la fois du temps et de l’argent.

Si par chance, votre estimation est correcte, vous n'êtes pas encore satisfait. Vous risquez encore de le revoir à la baisse ou à la hausse au fil des semaines. Pourtant, face à une variation anormale de prix, vous serez décrédibilisé aux yeux des potentiels acheteurs.

Un logement sous-estimé.

Un logement proposé à bas prix, mais qui a beaucoup de potentiels, pourra se vendre dans les meilleurs délais. Toutefois, ce gain de temps ne vaut pas la peine d’entrer dans une telle perte. D'un autre côté, les acheteurs qui remarquent un prix sous-évalué se douteront que l’appartement présente des défauts.

Un bien immobilier surestimé.

Contrairement à un appartement abordable, un logement trop coûteux restera sur le marché pendant des mois, voire des années. Les potentiels acquéreurs ne prennent pas la peine de visiter un bien qui coûte trop cher, car ils considèrent cela comme une perte de temps. Moins il y a de visites, moins ses chances d'être vendu sont minces.

2. Ne pas mettre une marge de négociation.

Au moment de proposer leur offre, les potentiels acheteurs négocient toujours. Pour maximiser vos chances de vente, acceptez de négocier. D’où la nécessité de fixer une marge de négociation dans le prix de vente. Cela vous sera également utile en prévision d'une chute de prix de l'immobilier.

3. Ne pas intervenir au bon moment.

Le marché immobilier évolue constamment. À certains moments, il faut donc accepter de revoir les prix à la baisse. Pour éviter que le bien ne perde en valeur, n'attendez pas trop longtemps avant de le faire.

Si au bout de quelques semaines, vous remarquez que rien ne bouge (aucune visite, aucune demande d’informations, aucun appel…), il faut réviser le prix. Vous pourrez alors vendre votre bien immobilier encore plus cher que si vous aviez attendu.

4. Avoir trop confiance en soi et ne pas faire appel à un professionnel.

Vous avez beau enquêter sur internet, vous n'aurez jamais assez d'informations pour estimer un bien immobilier correctement. Il vaut mieux faire appel à un professionnel, par exemple un chasseur immobilier. Son expérience lui permet facilement de regrouper toutes les informations nécessaires pour estimer correctement un bien immobilier.

En effet, en tant que chasseur d’appartement, il est régulièrement amené à faire de l’estimation immobilière. Cela lui permet d’être sûr que le prix de vente demandé pour un bien est correct.

Un professionnel connaît également la réalité du marché et peut facilement estimer la valeur réelle d’un logement, compte tenu du marché actuel (équilibre entre l’offre et la demande). Seulement, vous devez prendre le temps de bien choisir votre professionnel. De préférence, choisissez-en un qui intervient dans la zone où se trouve votre bien immobilier.